Pourquoi et comment arrêter d’utiliser les shampoings conventionnels ?

Pourquoi et comment arrêter d'utiliser les shampoings conventionnels ?
Vous lisez ou entendez de plus en plus parler de « no-poo », « low-poo », « shampclean », de l’intérêt de ne plus utiliser de shampoings conventionnels classiques, de simplifier votre routine capillaire, … Oui mais pourquoi ?

On assiste dernièrement à une vraie prise de conscience sur l’intérêt des produits bio et naturels pour notre santé et notre bien-être, aussi bien aux rayons alimentaires qu’au rayon hygiène-beauté. En beauté, le mouvement Slow Cosmétique (ou comment consommer moins mais mieux), créé par Julien Kaibeck, a également émergé et nous incite à nous poser les bonnes questions et surtout à choisir de meilleurs produits. Une consommation beauté toujours plaisir mais plus raisonnée !

Côté cheveux, le no-poo consiste à se libérer des routines capillaires classiques en espaçant au maximum les shampoings, en lavant le cuir chevelu avec du bicarbonate de soude, des poudres, des argiles ou des ingrédients du frigo (œufs, compote de pomme, etc.) et en utilisant du vinaigre de cidre ou jus de citron en dernière eau de rinçage. Le but ultime du no-poo est d’arriver à se laver les cheveux uniquement avec de l’eau, c’est le Water Only (ou WO).
Le low poo consiste lui à se laver les cheveux avec un après-shampoing, plus doux qu’un shampoing, et à utiliser un shampoing de temps en temps.
Les shampclean, ce sont des shampoings à la composition irréprochable, sans silicones, dérivés pétrochimiques, SLS, PEG, …
Pourquoi faudrait-il arrêter de consommer les produits capillaires conventionnels ?
Les shampoings et autres soins du commerce sont remplis de silicones, de produits synthétiques dérivés du plastique, de la pétrochimie, … Or ces produits ne sont pas biodégradables et polluent les cours d’eau. En effet, en rinçant votre shampoing ou vos soins, ces ingrédients polémiques partent dans l’eau, qui elle poursuit son petit bonhomme de chemin. De plus, les ingrédients utilisés dans la cosmétique traditionnelle peuvent être irritants ou trop abrasifs pour la peau, mais aussi gorgés de perturbateurs endocriniens et/ou autres ingrédients allergisants, de produits synthétiques qui étouffent et abiment le cheveu sur le long terme.
Le cercle vicieux du shampoing classique : mes cheveux sont sales, je les lave avec mon shampoing du commerce traditionnel qui peut décaper mon cuir chevelu en enlevant tout le sébum (car oui, le sébum sert à quelque chose : protéger notre cuir chevelu des agressions extérieures), mon cuir chevelu agressé va alors sécréter plus de sébum pour se protéger, mes cheveux regraissent encore plus vite et je me retrouve à les laver tous les jours ou tous les 2 jours, soit entre 3 et 7 shampoings par semaine (et d’autant plus d’ingrédients polluants qui se retrouvent dans la nature).
Le problème aussi des soins capillaires traditionnels, c’est qu’ils n’agissent qu’en surface. Avez-vous remarqué que dès que vos arrêtiez d’appliquer vos produits, vos cheveux deviennent rêches et ternes ? Ces produits n’agissent que sur le court terme. Ainsi pour un résultat à long terme, il faut utiliser encore et toujours ces produits ! C’est un peu comme appliquer du baume à lèvres contenant des huiles minérales. Tant qu’on l’applique, les lèvres restent hydratées car l’huile minérale retient l’eau et donc maintient l’hydratation, mais dès qu’on arrête, les lèvres sont de nouveau sèches. C’est un peu le même principe ici.
Dois-je donc me laver les cheveux au bicarbonate de soude ?
Non, il existe de nombreuses alternatives au bicarbonate de soude. De plus, pour pouvoir utiliser le bicarbonate de soude, il faut d’abord avoir espacer au maximum les shampoings, car utilisé plusieurs fois par semaine, il peut être irritant pour le cuir chevelu (à utiliser 1 à 2 fois par mois maximum). Il ne convient pas forcément à tout le monde : chacun étant différent, nous ne réagissons pas tous de la même manière à un même produit.
Si vous voulez un passage au naturel en douceur, optez pour les shampoings liquides bio (les shampclean) en choisissant un label exigeant (comme Nature & Progrès), des marques aux compositions irréprochables (comme les marques allemandes Logona et Lavera) et faites vos achats sur les sites Internet spécialisés (comme la boutique officielle de la Slow Cosmétique) ou en magasins bio (Biocoop, la Vie Claire, etc…). Vous pouvez également choisir des barres de shampoing solides, composées d’argiles, d’huiles végétales, d’huiles essentielles, … qui apporteront de véritables bienfaits à vos cheveux en fonction des ingrédients choisis.
Petit à petit, vous pourrez espacer les lavages et vos cheveux seront de plus en plus beaux et de plus en plus forts. Il faudra néanmoins passer par une phase de « désintoxification », le temps que le cheveu se débarrasse de toutes les cochonneries emmagasinées au fil des années. Ne vous découragez pas si lors des premiers shampclean, vos cheveux sont ternes, difficiles à démêler, rêches, cela peut prendre du temps mais le jeu en vaut la chandelle ! Pour la plupart des personnes, un shampoing par semaine devient alors suffisant.
Vous pouvez ensuite rester sur les shampclean (vos cheveux et la planète vous diront merci) ou vous diriger vers les poudres, les argiles, les recettes maison avec ce que contient votre frigo, le bicarbonate de soude… les options sont infinies ! A vous de trouver ce qui vous convient le mieux, de faire en fonction de votre emploi du temps et surtout de vos envies. Passer au naturel n’est pas synonyme de devoir fabriquer tous ses produits de beauté maison.
Pensez également au citron, au vinaigre de cidre ou aux infusions de poudre/plantes en dernière eau de rinçage, pour fermer les écailles du cheveu et le rendre brillant.
Au début, pour vous aider à espacer les shampoings, faites des shampoings secs avec de l’argile blanche, de la farine de pois chiche ou de la fécule de maïs. Il suffit de les appliquer sur les racines, de masser le cuir chevelu et de bien brosser pour enlever les résidus d’argiles/farines. Les argiles/farines absorberont le surplus de sébum et vous permettront de gagner un ou deux jours sur le prochain shampoing.
Qui a dit que prendre soin de soi naturellement était contraignant ? Il faut juste être patient au début 🙂 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s